19.2124, Confs: Anthropological Linguistics, French Language/France

LINGUIST Network linguist at LINGUISTLIST.ORG
Wed Jul 2 19:27:03 UTC 2008


LINGUIST List: Vol-19-2124. Wed Jul 02 2008. ISSN: 1068 - 4875.

Subject: 19.2124, Confs: Anthropological Linguistics, French Language/France

Moderators: Anthony Aristar, Eastern Michigan U <aristar at linguistlist.org>
            Helen Aristar-Dry, Eastern Michigan U <hdry at linguistlist.org>
 
Reviews: Randall Eggert, U of Utah  
         <reviews at linguistlist.org> 

Homepage: http://linguistlist.org/

The LINGUIST List is funded by Eastern Michigan University, 
and donations from subscribers and publishers.

Editor for this issue: Brandon Devine <brandon at linguistlist.org>
================================================================  

To post to LINGUIST, use our convenient web form at
http://linguistlist.org/LL/posttolinguist.html.

===========================Directory==============================  

1)
Date: 02-Jul-2008
From: Canut Cécile < cecile.hobe at wanadoo.fr >
Subject: 1968: un événement de paroles

 

	
-------------------------Message 1 ---------------------------------- 
Date: Wed, 02 Jul 2008 15:22:35
From: Canut Cécile [cecile.hobe at wanadoo.fr]
Subject: 1968: un événement de paroles
E-mail this message to a friend:
http://linguistlist.org/issues/emailmessage/verification.cfm?iss=19-2124.html&submissionid=183424&topicid=4&msgnumber=1  

1968: un événement de paroles. 

Date: 25-Sep-2008 - 28-Sep-2008 
Location: Montpellier, France 
Contact: Canut Cécile 
Contact Email: cecile.hobe at wanadoo.fr 
Meeting URL: http:// 

Linguistic Field(s): Anthropological Linguistics 

Subject Language(s): French (fra)

Meeting Description: 

1968 : un événement de paroles
Subjectivité, esthétique, politique

Colloque international

25-28 septembre 2008

Salle Jourda
Université Paul Valéry-Montpellier III
 
1968, l'imprévu, crée la déchirure dans l'entrelacs des discours —politique,
économique, technique, consumériste— jusque-là régulateurs de la vie sociale. À
l'individu statistique, défini par le nombre, à l'individu déterminé par les
relations de structure, d'organisation ou de système, s'oppose un sujet créé par
une parole neuve et exigeante : exigeant de tenir un point d'intensité ou
d'impossible qui ouvre à l'imagination et à la singularité.

1968, l'unique, fut réellement l'émergence d'une parole plurielle, joyeusement
indifférente à la loi commerciale du monde et à ce que Lacan appelait « le
service des biens », l'événement d'une inventivité langagière créatrice de
subjectivité et de socialité, multiforme, foisonnante, traversant tous les «
genres » constitués : littérature, poésie, théâtre, cinéma, politique.

Si les paroles issues du mouvement de mai 1968, quelque forme qu'elles aient
prises, ont fait l'objet de nombreuses analyses, sociologiques, historiques,
philosophiques, si les tracts ont donné lieu à un ouvrage linguistique en 1975,
cette inventivité langagière n'a pas ou peu été étudiée du point de vue d'une
anthropologie du langage qui rende compte de sa singularité subjective et de sa
complexité discursive et sociale.

1968 ré-actualise une exigence : celle de reconnaître le langage comme la forme
essentielle du lien social, à travers le souci du politique, de « l'être
ensemble dans la cité » et la contextualisation de ses manifestations
langagières, la rue, la place, l'atelier,  l'usine, le théâtre, la tribune,
l'université ; ce qui s'y inaugure en effet est à la fois une « oralité »
créatrice de lien social et une rencontre inédite entre l'art et le politique
qui appelle non seulement chacun à l'époque à faire de sa vie une « ?uvre d'art
», mais à une réflexion sur la place de l'esthétique dans le politique pendant
et après mai 1968.

Les formes discursives et langagières qui émergent à travers les textes ou les
?uvres, issus du mouvement lui-même ou de ses réactualisations ultérieures,
seront au c?ur du débat : cinéma des années 70, discours des néo-ruraux et de
leurs enfants, discours médiatiques, politiques, réappropriation des discours à
l'étranger, mise en scène des enjeux politiques de 68, patrimonialisation et
instrumentalisation du mouvement, polémique actuelle autour de la portée et des
incidences de 68, discours « anti-soixante-huit » actuel, etc. 

Ce colloque ne sera ni une commémoration pieuse, ni une manifestation
nostalgique, mais un espace d'échange et de travail qui puisse aussi ouvrir à la
question de Mallarmé :  « Véritablement, aujourd'hui qu'y a-t-il? » 

1968 : un événement de paroles
Subjectivité, esthétique, politique

Programme

Jeudi 25 septembre 2008

9 H		
Ouverture
Cécile CANUT, Jean-Marie PRIEUR, Bernard SALIGNON
Monique CARCAUD-MACAIRE

10 H		
Conférence
Agnès CALLU (CNRS, École nationale des Chartes)
Le Mai 68 des historiens : du récit à l'analyse

Pause

11 H
Thierry VAN COMPERNOLLE (université Paul Valéry, Montpellier III)
Bien avant Mai 68 : individu, pouvoir, utopie et parole en Grèce ancienne

Mathieu QUET (Centre Koyré, EHESS Paris)
Mai 68, libération ou négation de la parole scientifique ?

Janeta MASPERO (Institut des textes et manuscrits modernes, ENS/CNRS, Paris)
La parole politique : discours croisés

12 H 30	
Repas

14 H		
Conférence
Cécile CANUT (Lacis, université Paul Valéry, Montpellier III)
Soyons réalistes demandons le possible. Paroles d'enfants de soixante-huitards
(autour du film Enfance commune)

15 H
Avril DUNOYER (université Paris III, laboratoire La présence et l'image, Rennes II)
La parole en liberté ? Dispositifs de captation et politiques du discours dans
l'?uvre de Jean Eustache
 
Julien PALLOTA (Lycée Alain, Le Vésinet)
One plus one de Jean-Luc Godard : Mai 68 en écho

Pause

François PÉRÉA (Lacis, Dipralang, université Paul Valéry, Montpellier III)
Les titres de films pornographiques et la position du sujet spectateur de 68 à
nos jours

Alain CHANTE (université Paul Valéry, Montpellier III)
Les thèmes de 68 dans les BD des éditions Losfeld (1964-1972), une expérience
éditoriale novatrice en phase avec son époque

Jean-Philippe MARTIN (Montpellier, LER-Lyon II)
Mots et discours des paysans soixante-huitards

18 H		
Lectures poétiques
Gisèle PIERRA (Lacis, Dipralang, université Paul Valéry, Montpellier III)
Mise en voix d'un tryptique : Louis-René des Forêts, André du Bouchet, Jacques Dupin

Soirée		
Cinéma
Projection de films au cinéma Utopia

Vendredi 26 septembre 2008

9 H		
Conférence
Jean-Jacques COURTINE (université Paris III)
L'invention du corps

10 H
Anne-Marie HOUDEBINE (Dynalang, université Descartes, Paris)
De la virilité ou du féminin des hommes. Ou des images et des imaginaires
d'aujourd'hui

Valérie BRUNETIÈRE et Ekaterina NOSSENKO-HERCBERG (Dynalang, université
Descartes, Paris)
Images de femmes : des seventies au « porno chic » des années 2000, libération
et/ou renforcement de l'aliénation visuelle ?

Pause

Marion JULIENNE DEMONTES (université Lumière, Lyon II)
« Les récits de Mai 68 », le souvenir des années 1960-1970 en littérature

Françoise PAROUTY (CeReS, université de Limoges)
Le récit d'émancipation féminin

Lydie ROYER (université de Reims)
Délire verbal et transgression des normes en Espagne à travers El Mercurio de
José Marìa Guelbenzu, 1968, Madrid

12 H 30	
Repas

14 H		
Conférence
Olivier NEVEUX (université Marc BLOCH, Strasbourg)
« De la contestation du spectacle ». Arts du spectacle et révolution dans les
années 68

15 H
Léa VALETTE (Paris X, Nanterre)
La réception esthétique et politique de Mai 68, et ses conséquences dans la
création théâtrale. Analyse des écrits critiques sur le théâtre

Armelle TALBOT (université Paris III, Sorbonne nouvelle)
« Vous avez dit ''populaire'' ? » : enjeux de parole et de pouvoir dans le
théâtre des années 70.

Agnieszka SZMIDT (université Nancy II)
Du langage de la vérité à la langue de la réalité : le festival mondial de
théâtre de Nancy et trois troupes des Etats-Unis : le Bread and Puppet Theatre,
le Living Theatre et le Teatro Campesino

Angela BIANCOFIORE, Massimo TRAMONTE (université Paul Valéry, Montpellier III)
Pier Paolo PASOLINI et les jeunes de 1968 : de l'espoir à l'utopie

Pause

Anne PIBAROT (université Montpellier II, RIRRA21, Montpellier III)
L'année 68 dans les journaux intimes 

Nicolas NGOYER (Universidad Pablo de Olavide, Séville)
De l'intelligibilité des résonances de l'événement de parole et de subjectivité
Mai 68 : les carnets de notes de P. Bergounioux et ceux d'O. Rasper
 
18 H 	 
Philippe TANCELIN (poète, philosophe, Paris VIII)
« Le devenir théâtre » : la relation acteur-spectateur bouleversée
Extraits de son spectacle « Poétique de Mai »

Soirée		Théâtre La Vignette
Un puits sans fond de Émilie Hériteau

Samedi 27 septembre 2008

9 H		
Conférence
Bernard PUDAL (université Paris X)
Mai-Juin 68 : crise politique et crise du mode de reproduction.

10 H
Laura CALABRESE STEIMBERG (université libre de Bruxelles, Ladisco)
Quarante ans après, que veut dire Mai 68 ? Le parcours mémoriel d'un désignant
d'événement

Isabelle LABORDE-MILAA (Ceditec, université Paris XII, Val-de-Marne)
« L'héritage de Mai 68 » : à liquider, célébrer, juger, etc. ? Parcours
médiatique d'une formule

Pause

Pierre SAUVÊTRE (Sciences-po, Paris)
Politique sur parole. Analyse des formes discursives et subjectives dans les
organisations ouvrières et populaires instruites par Lazarus et Badiou depuis 1968

Jérôme JACQUIN (université de Lausanne, Suisse)
Schématisation et argumentation dans les allocutions des 11 et 16 mai 1968 de
Georges Pompidou

Yves JUBINVILLE (École supérieure de théâtre, université du Québec, Montréal)
Mettre en scène le Québec en 1968 : échos d'une « révolution tranquille »

12 H 30	
Repas

14 H		
Conférence
Claude MORALI (philosophe, Paris)
Paroles politiques, paroles d'utopie

15 H
María Dolores VIVERO GARCIA (universidad autónoma de Madrid).
Sous les paroles? des paroles. Humour, parodie et contestation dans les slogans
de Mai 68

Alba Sovietina ESTRADA C. (université Paul Valéry, Montpellier III/UMSNH),
Blanca CÀRDENAS F. (UMSNH), Bàrbara Esparta ESTRADA (UMSNH)
Analyse des phrases écrites sur les murs des différentes facultés

Pierre BERTONCINI (université de Corse)
Les graffitis de Mai 68, une étude en ombre chinoise

Tayeb BOUGUERRA (université Paul Valéry, Montpellier III)
Poétique et politique dans les slogans de Mai 68

Pause

Xavier RIONDET (Lisec Lorraine, université Nancy II)
Regard foucaldien sur l'émergence de la parole lycéenne en 1968

Véronique RAULINE (CREA, Paris X Nanterre)
D'une « autonomie » à l'autre : Mai 68 - LRU

18 H		 
Joseph ROUZEL, psychanalyste
Dérives des rives

Soirée		
Cinéma
Première de Contre-chant, film des étudiants de Montpellier

Concert

Dimanche 28 septembre 2008

Journée consacrée à la présentation de films au cinéma Utopia
Prises de paroles, débats, animés par Jacques Choukroun

Programmation cinématographique (sous réserve) :

Chris Marker, Loin du Viêt Nam, 1967 (film collectif)
Chris Marker, À bientôt, j'espère, 1968, co-réalisé avec Mario Marret
Groupe Medvedkine, Classe de lutte, 1969
Groupe Medvedkine, Sochaux, 11 juin 1968, 1970
Ralph Bakshi, Fritz the cat, 1972
Chris Marker, Le fond de l'air est rouge, 1977







-----------------------------------------------------------
LINGUIST List: Vol-19-2124	

	



More information about the Linguist mailing list